Inséminations avec sperme du conjoint

Cette technique est indiquée lors de dysfonctions sexuelles, en présence d’une diminution modérée du nombre ou de la mobilité des spermatozoïdes, ou lorsque la glaire cervicale secrétée au niveau du col de l’utérus n’est pas suffisamment perméable. Le médecin détermine à l’avance le moment de l’ovulation à l’aide d’une échographie vaginale et une prise de sang.

Le jour et l’heure fixés, le conjoint est reçu environ deux heures avant l’insémination pour le prélèvement de sperme (par masturbation). Les spermatozoïdes sont ensuite préparés en laboratoire, puis les plus mobiles sont déposés dans la cavité utérine à l’aide d’un tube souple (un cathéter), en passant par le col de l’utérus. Ceci permet de raccourcir le trajet des spermatozoïdes et d’éviter leur passage à travers la glaire cervicale. Cette procédure indolore ne prend que quelques minutes.